Et 27 ans plus tard…

« Je recherche ma mère biologique. Elle m’a abandonné dans les toilettes d’un Burger king quelques heures après ma naissance. Aidez-moi à la trouver en diffusant ce message, s’il vous plaît ». C’est par ce texte inscrit sur une pancarte avec une photo d’elle, posté sur Facebook, que Katheryn a réussi à retrouver sa mère biologique, 27 ans après. 

DR

Un écho immédiat

Cette Américaine de 27 ans est une enfant adoptée. Elle a donc décidé il y a six mois de lancer un avis de recherche sur les réseaux sociaux pour retrouver sa génitrice. Le message posté sur Facebook a été relayé près de 30 000 fois, jusqu’à ce que la véritable mère de Katheryn tombe dessus…

Des retrouvailles tant attendues

Mère et fille ont alors convenu d’un rendez-vous et se sont retrouvées avec beaucoup d’émotion. « J’ai eu l’embrassade que je recherchais depuis vingt-sept ans et ça a brisé la glace », a raconté Katheryn. Sa mère lui a expliqué pourquoi elle l’avait abandonnée : enceinte à 16 ans après un viol, elle n’a pu se résoudre à avouer sa grossesse à ses parents, a accouché en cachette dans sa chambre, puis a laissé le nourrisson au Burger King le plus proche.

Publicités

Ne jamais partir sans son coq

 

Photo : Quentin Evrard

Photo : Quentin Evrard

L’artiste d’origine sud-africaine Steven Cohen a comparu ce lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour exhibition sexuelle. Le 10 septembre 2013, il avait réalisé une performance inattendu. Avec un coq attaché au pénis, il s’était promené sur la place du Trocadéro. Le procureur de la République a requis « une amende avec sursis qui pourrait être de 1 000 euros ». 

C’était un mardi 10 septembre, lorsque Steven Cohen, artiste, s’est mué en coq, vêtu de plumes et de portes-jartelles, pour défiler en compagne d’un animal au bout de son sexe. Avant de se faire arrêter par la sécurité, et être placé en garde à vous, l’homme de 51 ans a pu faire partager son « idée » artistique au visiteurs, et locaux de la capitale.

« la nudité est aujourd’hui acceptée »
Accusé de causer du tord à l’ordre publique et de nudité, Mr.Cohen a tenu à se défendre auprès des juges. Questionné sur sa nudité en public, le principal intéressé n’a pas nié s’être découvert, « C’était 5 ou 6 millimètres de le gland, en mouvement », détaille l’artiste.  » Êtes-vous d’accord pour dire que les gens qui passaient pouvaient voir tout ou partie de votre sexe ? », questionne alors le président. « Une partie miniature, oui », relativise le quinquagénaire avec un accent anglais prononcé.
Steven Cohen rappel que de nombreuses personnes s’étaient elles aussi dévêtues, et que aucune sanction ne leur avaient été attribué. Face à ces accusations le tribunal n’a pas fournir de réponses construite et ont jusqu’au 5 mai prochain pour prendre une décision.

Une décision en attente
Le « nudiste » pourrait écopé d’une sanction allant jusqu’à 1000 euros d’amende. Le sors de cet artiste contestataire sera délivré dans un peu plus d’un mois. En attendant ce dernier peut toujours se défendre en accumulant les exemples de nudités sur la voie public non-sanctionnés, et rappeler sa volonté d’un projet artistique. Face à ce geste la justice se retrouve dans l’impasse, et devra répondre aux accusations dans 1 mois, sans véritable motif d’accusations.

Un orgasme infini qui l’envoie aux urgences

Aux Etats-Unis, une femme s’est rendue aux urgences avec son mari après un orgasme long de 3 heures. Une histoire insolite qui a attiré les chaînes de télévision américaines. 

elle-se-rend-aux-urgences-apres-un-orgasme-de-3-heures_138733_w250

Parfois il faut savoir se satisfaire de ce que l’on a mesdames ! Beaucoup de femmes se plaignent en général de ne pas connaître assez d’orgasmes sexuels. Ce n’est plus le cas en tout cas de Liz, jeune Américaine originaire de Seattle qui a vécu ce « bonheur » durant 3 longues, très longues heures, et a décidée de partager cette expérience dans l’émission « Sex send me to the ER » (le sex m’a envoyée aux urgences) sur la chaîne TLC.

Une « partie de jambes en l’air » partagée aux USA
Une performance partagée outre-Atlantique avec de nombreux fans de cette émission, où des couples font parts de leur ébats sexuels qui finissent chez le docteur. Liz et Eric, son mari se sont alors prêtés au jeu pour raconter comment la jeune demoiselle a connue un orgasme long de 3 heures. Une scène rejoué par des acteurs pour mieux montrer au téléspectateurs la tournure qu’a pris l’événement.

Un phénomène étrange
« Pendant une heure, j’ai tout fait pour que ça se calme », a-t-elle raconté dans l’émission, « J’ai sautillé, j’ai bu du vin, j’ai tout essayé pour que ça cesse ». Liz semble avoir tout tenté pour arrêter ces gémissement, mais la performance de son mari devait être trop bonne. Rien ne put stopper l’orgasme, ni même les médecins qui ne comprenaient évidemment pas ce qu’il se passait. Après quelques soins proscris, rien de grave, la jeune fille, surement rassasiée, repartie avec Eric, avant de diffuser cette histoire, dont les médias Américain sont toujours friands. 

Un show à l’Américaine dans l’hôpital
Lorsqu’elle arrive à l’hôpital, Liz ne pouvait pas contrôler ces gémissements. Incontrôlable  les médecins ont d’abord cru à une bonne nouvelle d’un accouchement, mais ils ont vite compris que ce n’était pas le cas. Emmenée en salle de soin, les autres patients ont pu assister à un grand spectacle difficilement réglé par les médecins. Finalement la jeune femme a réussi à stopper son orgasme et a rejoins son mari, très gêné dans la salle d’attente.

Nouvelle offensive des Femen à Rome

Une "Femen" place Saint-Pierre

Une « Femen » place Saint-Pierre

Les « Femen » ont encore frappé! Une nouvelle fois ces manifestantes Ukrainiennes pour les droits des femmes ont pris pour cible un lieu religieux. C’est Inna Shevchenko, 23 ans, qui s’est dénudée place Saint-Pierre pour faire passer une nouvelle fois leurs idées.

Après avoir prévenue les médias et les autorités, la jeune femme s’est mise nue avant de courir sur la place Saint-Pierre, lieu de référence pour les Catholiques. « Christmas is canceled » (Noël est annulé), a t-elle hurlée le long de la place avec ces écritures sur sa poitrine.

Une nouvelle protestation pour manifester pour le droit à l’avortement. L’Eglise Catholique est toujours catégoriquement contre cette proposition, et la condamne ouvertement. Les « Femen » réclament une ouverture d’esprit des hommes de foi pour légaliser ce droit qu’elles estiment « juste ».

Ce n’est pas la première fois que ce groupe de manifestantes se retrouve Place Saint-Pierre. Un message envoyé directement au Pape François, et qui risque de ne pas être le seul. A l’approche de Noël, fête religieuse, il est possible d’assister à de nouvelles protestations menées par des femmes nues.

« L’interprète » de l’hommage à Mandela en hôpital psychiatrique.

Interpete Mandela

Thamsanga Jantjie, interprète de l’hommage à Nelson Mandela

Le 10 décembre dernier a eu lieu une cérémonie pour rendre hommage à Nelson Mandela, mort auparavant. Pour cette occasion, les discours successifs étaient traduit dans toute les langues, et notamment dans la langue des signes, pour les sourds. C’est ainsi qu’apparaît le scandale de cette cérémonie, lorsqu’on s’aperçoit que Thamsanga Janjie ne connaît absolument pas ce langage.

Une histoire qui choque le monde entier pour cette réunion planétaire. Comment est-ce possible que pour un événement aussi important, ce soit un imposteur appelé par le gouvernement, qui est chargé de traduire pour les sourds cet hommage si important? Un scandale de plus pour le gouvernement Sud-Africain qui s’est emparé de l’affaire.

Les médias, et le gouvernement se sont rendu compte d’un lourd passé pour l’homme, mais aussi d’un problème psychiatrique. Déjà engagé dans des affaires de meurtres et de viols collectifs il avait aussi fait d’autres interprétation pour les sourds, sans jamais être démasqué.

Cette fois, c’est l’affaire de trop. Le gouvernement Sud-Africain ne laisse pas passer le dérapage « de trop » lors d’un événement international. La communauté sourd ayant réagis violemment contre cet individu, la sanction était obligatoire. Résultat? Mr.Janjie est envoyé en hôpital psychiatrique.

« J’ai vu des anges tomber sur le stade et j’ai entendu des voix, j’ai perdu ma concentration » voilà la seule réponse du principal intéressé. Une preuve de plus qui peut condamner l’homme a une intervention médicale spécialisé. Ces piètres prestations, qui ont notamment entaché l’image de cette grande cérémonie, ne risquent plus de se reproduire.