Robert Samuel, le squatteur de file d’attente

Comment gagner sa vie lorsqu’on se retrouve au chômage pendant cette période de crise mondiale? Robert Samuel, un New-Yorkais de 38 a décidé de prendre les devants. Face à son licenciement, le néo-chômeur a eu l’idée de vendre son temps sur le site de petites annonces Craigslist, et nous raconte son histoire.

Unknown

Journaliste : Bonjour Robert Samuel comment en êtes vous arrivé la? 

R.Samuel : Pendant plus de 10 ans j’étais dans la téléphonie mobile, et avec la crise on se retrouve au chômage du jour au lendemain. Du coup il fallait se débrouiller, façon système D.

J : Pourquoi cette idée?

R.S : Toute ma vie, ma famille, mes amis et moi on a toujours attendu dans les files d’attentes, et on priait pour que quelqu’un vienne prendre notre place et qu’on puisse juste arriver au moment T. Du coup j’ai parlé de cet idée a mes amis et je me suis lancé!

J : Quel fut votre première mission? 

R.S : Ma première mission… le dernier produit d’Apple! Lors de la sortie très attendue du nouveau téléphone j’ai fait passer le message aux plus grands fans d’Apple pour faire la queue à leur place. Très vite j’ai eu de nombreuses demandes, et même un peu trop!

J : Comment avez-vous régler ces problèmes? 

R.S : J’ai très vite créer ma fondation ! La SOLD Inc, une agence spécialisée dans les files d’attentes, et j’emploie aujourd’hui une quinzaine d’employés. Les New-Yorkais sont toujours à l’affut des nouvelles actus, des nouvelles sorties, du coup on en profite.

J : Quels sont les tarifs pour vos services?

R.S : Par exemple si vous désirez des places de concerts, ou un nouveau produit on vous demandera 25 dollars (18 euros) pour la première heure d’attente, puis 10 dollars (7 euros) pour chaque demi-heure supplémentaire. Un tarif honorable pour souvent des heures de queue sous la pluie. 

J : Des perspectives d’évolution pour l’avenir? 

R.S : Oui, déjà continuer de développer notre association, avec notre page Facebook et Twitter qui rassemble les internautes et nous permet de nous exposer au grand jour. Ensuite on verra, en espérant s’agrandir et développer de nouvelles étapes.